Acteurs de la coopération transfrontalière pour la mise en oeuvre future du SDTGR

Parmi les quatre axes stratégiques de la stratégie opérationnelle du SDTGR figurent de nombreuses mesures qui se rapportent à la coopération entre les acteurs de la Grande Région. C'est pourquoi il semble judicieux de représenter également sur une carte la structure complexe des acteurs sous forme de dimension transversale.

 

Axe stratégique et action opérationnelle

Explication

Axe 2 : Améliorer les services et favoriser l’implantation équilibrée des activités au bénéfice des populations

 

Action opérationnelle : renforcer la fonction des réseaux de villes et de communes de la Grande Région dans la dynamique du marché de l'emploi transfrontalier

Les acteurs de la coopération transfrontalière peuvent être sollicités pour la spatialisation de différentes mesures opérationnelles.

 

Les relations fonctionnelles transfrontalières de la Grande Région sont nombreuses et couvrent des territoires différents selon les thématiques considérées (par ex. coopération économique, frontaliers, etc.). C'est pourquoi la zone frontalière, en tant que surface de contact entre les versants de la Grande Région, ne peut être délimitée que de manière approximative. Une localisation précise est possible pour les décideurs politiques dans le domaine de l'aménagement du territoire de la Grande Région. Les réseaux du Sommet de la Grande Région s'étendent entre les sièges des autorités responsables de l'aménagement du territoire et influencent la définition des priorités politiques de l'aménagement du territoire transfrontalier de la Grande Région.

Pour la mise en œuvre des objectifs de l'aménagement du territoire, les communes de la Grande Région sont un partenaire important grâce aux instruments exécutifs communaux, tels que les plans d'occupation des sols. Plusieurs communes ont déjà consolidé la coopération transfrontalière par le biais de réseaux et d'institutions. Ces acteurs travaillent le long des frontières et poursuivent pour la plupart des objectifs concrets. De nombreuses communes sont en outre jumelées, ce qui permet un échange suivi entre les administrations et les populations.

Concernant les groupes cibles pour les mesures du SDTGR, dans certains territoires, il y a une forte proportion de jeunes habitants, dans autres territoires, la population se trouve en état de décroissance.

Axe 4 : Faire évoluer ensemble les projets et les structures du territoire en impliquant davantage les citoyennes et citoyens

 

Action opérationnelle : création de structures de gouvernance permettant également l'implication du niveau communal.

Axe 4 : Faire évoluer ensemble les projets et les structures du territoire en impliquant davantage les citoyennes et citoyens

 

Action opérationnelle : développement de la gouvernance à l'aide de nouveaux instruments opérationnels (droit à l'expérimentation, ECBM, etc.) et implication du niveau local dans les décisions du niveau régional ayant un impact transfrontalier.

Axe 3 : Développer des territoires ruraux et urbains décarbonés et résilients

 

Action opérationnelle : Lever le potentiel d’une coopération intercommunale de proximité afin de créer de la valeur locale et contribuer ainsi au développement économique de l’espace rural

La mesure peut s'appuyer sur les structures de gouvernance existantes dans les zones rurales, par exemple les parcs naturels et les régions LEADER de la Grande Région.

Axe 3 : Développer des territoires ruraux et urbains décarbonés et résilients

Le transport et la mobilité jouent un rôle central en tant que thème transversal dans la Grande Région. C'est pourquoi les liaisons transfrontalières sont pertinentes, même si aucune des mesures opérationnelles de l'axe ne les désigne explicitement.

Dernière mise à jour