Densité de bovins et porcins par surface agricole utile

La carte est issue d’une coopération entre le SIG-GR et le groupe de travail « Agriculture et Forêt » du Sommet de la Grande Région. Elle illustre la répartition territoriale des bovins et porcins exprimée sous forme d’unités de gros bétail par hectare de surface agricole utile pour les niveaux territoriaux et années de référence suivants :

  • Lorraine : cantons (2010)
  • Luxembourg : cantons (2015)
  • Rhénanie-Palatinat : Landkreise et kreisfreie Städte (2017)
  • Sarre : Landkreise (2016)
  • Wallonie : communes (2015)


Ainsi on peut constater que l’élevage bovin se retrouve surtout dans des régions herbagères telles que le Nord du Grand-Duché de Luxembourg, les provinces wallonnes de Liège et de Luxembourg, la partie sud de la province de Namur et certaines parties du Hainaut, l’Eifel et le Westerwald en Rhénanie-Palatinat, ainsi que le sud de la Lorraine. Il s’agit de régions dans lesquelles les prairies et pâturages occupent la majeure partie de la surface agricole utile. Dans la Grande Région, l’élevage bovin est ainsi étroitement lié à la valorisation des prairies et pâturages.


Par ailleurs, au nord de la Wallonie et de la Lorraine où les exploitations mixtes polyculture/polyélevage jouent un rôle prépondérant, la densité des bovins est par analogie également assez importante.


Les exploitations porcines sont localisées essentiellement au nord du Luxembourg, ainsi qu’au nord-ouest de la province wallonne de Luxembourg, au sud-est de la province de Namur ainsi que dans certaines zones du Hainaut. Quelques zones à plus forte densité porcine se trouvent aussi dans les alentours de la ville de Liège. La densité porcine est très faible pour les autres territoires de la Grande-Région.


En cumulant à la fois les densités de bovins et de porcins par surface agricole utile, on constate que ce sont surtout la province de Luxembourg et de Liège, le sud-est de la province de Namur et le sud du Hainaut en Wallonie, ainsi que les parties centrale et nord du Luxembourg et le sud de la Lorraine qui se caractérisent par une densité en bétail plus importante.

Dernière mise à jour