Carte administrative de la Grande Région 08/2018

La carte illustre les entités administratives dans la Grande Région au 1er août 2018.

Le tableau permet de mettre en évidence les disparités dans l’organisation territoriale dans les différentes composantes de la Grande Région. A part des communes, aucun niveau comparable n’existe dans toutes les entités. La carte et le tableau hiérarchisent les différents niveaux sur base de leur surface:

  1. Province (WAL) et département (GE)
  2. Arrondissement (WAL et GE), communauté germanophone (WAL) et Kreise (RLP et SL)
  3. Cantons (GE et LUX) et Verbandsgemeinde / verbandsfreie Stadt und Gemeinde (RLP)
  4. Communes

Il faut préciser que les cantons luxembourgeois ne disposent pas d’une structure administrative propre. Ils servent d’unités territoriales pour former les limites des circonscriptions électorales. De même, depuis le redécoupage cantonal de 2014 en France, les cantons français ne sont plus nécessairement des subdivisions territoriales des arrondissements et servent de circonscriptions électorales, destinées à permettre l'élection des conseillers départementaux. Si on compare la carte du 1er août avec celle du juin 2015 on constate des changements dans 3 composantes de la Grande Région :

 

Luxembourg :

  • Les districts administratifs sont abolis suivant la loi du 2 septembre 2015 portant abolition des district
  • Le 1er janvier 2018, date d'entrée en vigueur des trois dernières lois de fusion, le nombre de communes luxembourgeoises est passée de 105 à 102

 

Lorraine (Grand Est) :

  • Suite à la fusion des arrondissements de Sarrebourg et de Château-Salins le 1er janvier 2016, le nombre d’arrondissements est passé de 16 à 15
  • Suite à des fusions de communes dans les départements de la Moselle, de Meurthe-et-Moselle et de la Meuse au 1er janvier 2016 et 1er janvier 2017, le nombre de communes lorraines est passé de 2.339 à 2.327

 

Rhénanie-Palatinat :

  • Verbandsgemeinden : suite à des fusions et dissolutions de Verbandsgemeinden (communautés de communes) au 1er janvier 2017 et 1er janvier 2018, le nombre de Verbandsgemeinden est passé de 149 à 143
  • Communes : suite à la fusion de deux communes au 1er janvier 2018 (Brimingen et Hisel), le nombre de communes est passé de 2.305 à 2.304

Il convient de noter que les prochains changements territoriaux enteront en vigueur au 1er janvier 2019.
Le tableau indique également la correspondance des entités administratives aux niveaux NUTS et LAU.

 

La nomenclature européenne NUTS 2016 (Nomenclature des unités territoriales statistiques), valable du 1er janvier 2018, est un système hiérarchique de découpage du territoire économique de l'UE qui sert de référence :

  • Pour la collecte, le développement et l'harmonisation des statistiques régionales
  • Pour les analyses socio-économiques des régions
  • Pour la définition des politiques régionales de l'UE

Le changement introduit par cette révision dite NUTS 2016 se traduit en Grande Région par le classement de la nouvelle région Grand Est (intitulé encore Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) au niveau NUTS 1 (les ZEAT n'ont plus d'existence à ce titre). Le niveau NUTS 2 reste calé sur l’ancienne région Lorraine et le niveau NUTS 3 sur les départements. Les codes des niveaux NUTS 1-3 au Grand Est ont changé.

Pour répondre à la demande de statistiques au niveau local, Eurostat maintient un système d'unités administratives locales (LAU) compatible avec les NUTS. Ces LAU sont les éléments constitutifs des NUTS et comprennent les municipalités et les communes de l'Union européenne.

Depuis 2017, le niveau supérieur des LAU (niveau LAU 1, anciennement NUTS niveau 4) n’existe plus. Il correspondait aux cantons français et luxembourgeois ainsi qu’aux communautés de communes (Verbandsgemeinden et verbandsfreie Städte/Gemeinden) en Rhénanie-Palatinat. Seul l’ancien niveau LAU 2 est conservé. Il correspond aux communes dans la Grande Région.

Cependant, au niveau de la Grande Région, la classification NUTS – LAU ne permet pas de hiérarchiser les niveaux territoriaux pour des analyses territoriales :

  • Niveau NUTS 2 : l’ancienne région Lorraine est bien plus grande que les provinces wallonnes et les anciens Regierungsbezirke en Rhénanie-Palatinat dissolus en 2000
  • Niveau NUTS 3 : Les arrondissements français, dont la superficie est comparable à celle des arrondissements wallons et des Kreise ne sont pas repris dans la nomenclature NUTS 2016. En France, le niveau NUTS 3 correspond aux départements dont la superficie est bien supérieure à celle des autres territoires NUTS 3 dans la Grande Région. Par ailleurs, le Grand-Duché de Luxembourg ne dispose pas d’une subdivision territoriale au niveau NUTS 3.
  • Niveau LAU : les superficies des communes au niveau LAU (ancien niveau LAU 2) ne sont guère comparables. En effet, la Région wallonne ainsi que le Land de Sarre, possèdent des communes beaucoup plus grandes que les autres entités de la Grande Région.

Il convient de noter que la communauté germanophone de Belgique est une entité NUTS 3 à part : la nomenclature européenne distingue entre les communes francophones de l’arrondissement de Verviers et les communes de la communauté germanophone.

De façon générale, la carte permet d’en déduire les difficultés qui peuvent apparaître lors de la représentation de données socioéconomiques à différentes échelles, puisque compte tenu de la différence de superficie, l’interprétation peut être erronée. Il s’avère donc nécessaire de trouver des niveaux territoriaux qui soient comparables pour des analyses grand-régionales, sous la réserve que les données sont disponibles. Le rapport grand-régional dans le cadre du projet MORO « Observation territoriale en Allemagne et régions limitrophes » propose notamment des agrégations territoriales sur base des catégories NUTS. Pour ses cartographies, le SIG-GR se base donc sur des géographies variables selon les besoins et la disponibilité des données.

Dernière mise à jour