Qualité de connexion du transport individuel motorisé aux heures de pointe dans la Grande Région

La carte montre la qualité des liaisons par la route, sous forme de vitesse à vol d’oiseau dans les transports individuels motorisés, différenciée selon la direction et mesurée le matin à l’heure de pointe. En ce qui concerne les liaisons plus rapides, les infrastructures satisfont manifestement largement à la demande ; quant aux liaisons plus lentes, il faut s’attendre à une saturation du trafic ou à un manque de qualité et de capacité du réseau routier. Certaines relations indiquent des vitesses relativement lentes et, en même temps, différentes selon les directions, et qui sont des caractéristiques typiques de la circulation aux heures de pointe le matin. C’est le cas sur les liaisons internes (Charleroi–Namur, Coblence-Mayence) mais aussi entre Trèves et Luxembourg ou entre Metz et Luxembourg. Les interconnexions métropolitaines montrent donc, tant au niveau national que transfrontalier, une image fondamentalement comparable.

La comparaison entre les transports en commun par le train et les transports individuels motorisés montre la tendance à une vitesse moyenne plus élevée des liaisons ferroviaires par rapport à celle de la circulation automobile, mesurée de centre-ville à centre-ville. Ceci souligne le potentiel que présente fondamentalement le train, notamment en ce qui concerne les gares bien desservies. Parallèlement, l’étendue des vitesses de transport pouvant être atteintes sur le réseau ferré est, en raison des différences de qualité d’itinéraire, d’équipement technique et de services, nettement plus large que sur le réseau routier.

Les fonctions métropolitaines de haut niveau que l’on constate dans la structure économique et sur le marché du travail transfrontalier de la Grande Région qui connaît une croissance fulgrante, ne se reflètent que partiellement dans le secteur des transports. Des goulots d’étranglement existent dans beaucoup de domaines des équipements de transport – pour le raccordement suprarégional des transports ferroviaires, les liaisons ferroviaires régionales et les liaisons routières au moins aux heures de pointe. Les constatations montrent la légitimité du modèle d’aménagement du territoire d’une « région métropolitaine polycentrique transfrontalière (RMPT) » et parallèlement, soulignent combien il est important d’entreprendre des actions dans le domaine de l’accessibilité métropolitaine.

Dernière mise à jour