Accidents de la route 2015-2019 impliquant une personne âgée

En coopération avec le sous-groupe de travail « Sécurité routière », le SIG-GR a réalisé six cartes pour la deuxième édition de la brochure sur la sécurité routière dans la Grande Région. Parmi elles figure la carte du nombre du taux d'accidents corporels impliquant une personne âgée (65+) pour la période 2015-2019.

L‘évolution démographique ainsi que la mobilité croissante d‘une population vieillissante contribuent à la hausse de l‘implication de personnes de plus de 65 ans dans des accidents de la route en Grande Région. En comparant les périodes 2012-2016 et 2015-2019, une hausse d’environ 7,5% (+2 030 accidents) est constatée. Le taux d’implication de la catégorie « + 65 ans » dans les accidents de la route autres que matériels est particulièrement élevé dans l’ancienne Lorraine, en Rhénanie-Palatinat et en Sarre (plus de 21%).

Durant la période 2015-2019, des seniors étaient impliqués dans 23% des accidents de la route autres que matériels dans l’ancienne région Lorraine. Une légère hausse de ce taux est constatée par rapport à la période 2012-2016. Les piétons sont surreprésentés parmi les victimes. Bien que les plus de 65 ans représentent seulement 19% de la population dans l’ancienne région Lorraine, ils représentent néanmoins 24% des piétons blessés et 59% des piétons tués dans des accidents de la route. Sur les périodes considérées, le taux d’accidents mortels a augmenté de 5% pour cette catégorie d’usagers.

La situation wallonne concernant le taux d‘accidents impliquant des seniors de plus de 65 ans est globalement positive, car pour tous les arrondissements il se situe seulement entre 10 et 15%. Néanmoins, une dégradation des chiffres de l‘accidentalité dans certains arrondissements wallons sur la période considérée a été constatée : alors que les chiffres étaient peu élevés entre 2012 et 2016 pour les grandes villes wallonnes sur l’axe Liège-Mons, le taux d‘implication de la catégorie visée a augmenté.

En comparaison avec la période de référence, le taux d‘implication des plus de 65 ans dans des accidents de la route au Luxembourg a légèrement augmenté. Ce sont surtout les piétons plus âgés qui sont concernés par les accidents sur les routes luxembourgeoises. « Voir et être vu » est un principe important pour infléchir cette tendance. C’est pour cette raison que des campagnes importantes ont été initiées au Luxembourg afin de ne pas sensibiliser que des séniors mais également d’autres usagers de la route.

Sur la période 2015-2019, une hausse importante d‘accidents de la route impliquant des seniors est constatée en Rhénanie-Palatinat avec un pic atteint en 2018, suivi d‘une légère baisse en 2019. Toutefois, les accidents de la route ont augmenté de 9,56% entre 2015 et 2019. Cette augmentation se traduit, par rapport à la situation de 2012 à 2016, par une hausse des accidents impliquant des personnes de la catégorie visée dans les circonscriptions de Worms, Bad Kreuznach, Neuwied et Trèves. La catégorie « + 65 ans » s’illustre ainsi comme étant une catégorie à risque en ce qui concerne les accidents de la circulation autre que matériels.

La catégorie « + 65 ans » étant également de plus en plus représentée en Sarre, ceci se reflète aussi sur le taux d’implication de ces personnes dans des accidents de la route. Les seniors sont impliqués dans 22,9% des accidents de la route autres que matériels. Aucune particularité régionale n’ayant pu être constatée, les conseillers sécurité routière de la direction de la police proposent de vastes mesures de prévention à l’échelle de la Sarre pour cette catégorie d’usagers à risque.

La sécurisation des usagers de la route seniors est un véritable défi  pour les partenaires compétents en matière de sécurité routière de la Grande Région. Contrairement aux autres catégories de population, les seniors représentent souvent un risque plus élevé pour eux-mêmes et pour autrui en raison de leur comportement à risque et de leur vulnérabilité physique. Dans ce contexte, il est important de discuter et traiter de manière transdisciplinaire et conceptuelle les questions relatives à la vérification de l‘aptitude à conduire, ainsi qu‘aux possibilités de sensibiliser aux situations à risque et à la bonne attitude à adopter dans la circulation.

Dernière mise à jour