Note méthodologique pour les données 2009-2013

Les données mises à disposition par l’OIE pour la réalisation des cartes proviennent de l’Inspection Générale pour la Sécurité Sociale (IGSS) où sont enregistrés tous les salariés assurés au Luxembourg. La banque de données de l’IGSS permet généralement à la fois une différenciation selon la systématique statistique des branches économiques dans la Communauté européenne (NACE à 4 positions) et selon la Classification Internationale Type de Professions (CITP). Dans le cadre du projet, il a cependant fallu renoncer à une différenciation par profession car les données sont incomplètes – environ deux tiers seulement des salariés peuvent être affectés à l’un des codes de la CITP1.

Les principaux protagonistes du marché du travail des soins dans la Grande Région sont les établissements qui dispensent des soins et emploient des infirmiers. Ces établissements peuvent être classés dans différents secteurs d’activité du système sanitaire et social. Cette première section consacrée aux résultats met l’accent sur les secteurs pertinents au sein des composantes régionales de la Grande Région. Lors de la première réunion de travail de l’équipe de chercheurs, il est apparu que le secteur hospitalier, le secteur des établissements pour personnes âgées et celui de l’intervention à domicile et accueil de jour revêtent une importance fondamentale dans toutes les régions.

Dans le « secteur des soins » considéré ici, nous nous sommes orientés sur les 3 domaines qui revêtent une importance fondamentale dans tous les sous-entités de la Grande Région (cf. chapitre 3.1 du rapport sur le marché du travail des soins dans la Grande Région) :

  • Secteur hospitalier = NACE 86.10
  • Établissements pour personnes âgées = NACE 87.30
  • Intervention à domicile et accueil de jour = NACE 88.10

Les données de l’IGSS selon le code NACE sont présentées ci-dessous pour les années 2013 et 2009 (respectivement au 31/03) ainsi que par sexe, tranche d’âge, et type de contrat (temps partiel / temps plein, CDI, CDD). Au niveau local, nous présentons les données de 2013 (au 30/09) ainsi que l’évolution depuis 2009. Une certaine imprécision est apparue dans les calculs car un petit nombre de salariés peut certes être affecté à une composante de la Grande Région, mais pas à un niveau plus local (par ex. : dans le secteur 86.10 nous n’avons pu affecter 29 des 1 694 frontaliers à aucun arrondissement en Belgique, mais nous avons cependant pu affecter 17 de ces 29 personnes à la Wallonie).

  1. Les affectations se font sur la base de déclarations / estimations des salariés ; ces déclarations ne sont pas régulièrement mises à jour. L’écart pour le code CITP 322 (infirmiers spécialisés en soins généraux et infirmiers spécialisés dans l’aide à l’accouchement – non universitaire) est de +/- env. 3 500 personnes en mars 2013.
Dernière mise à jour