De la Rhénanie-Palatinat vers le Luxemburg par lieu de résidence (Kreise) : 2011-2019

La carte est issue d’une coopération entre le SIG-GR et l’Observatoire interrégional du marché de l’emploi (OIE). Elle fait partie du rapport sur la situation du marché de l'emploi dans la Grande Région en 2019/2020 que l’OIE a produit pour le Sommet de la Grande Région.

 

Plus de 90 % des migrants journaliers travaillant au Luxembourg résident dans la région de Trèves

Les frontaliers rhénans-palatins se rendant au Luxembourg se concentrent dans la région de Trèves où résident la quasi-totalité des frontaliers sortants (environ 93 %). La région de Trèves est soumise de ce fait à des contraintes en matière d’infrastructures. En outre, elle enregistre – tout comme la Lorraine – des hausses de revenus bien supérieures à la moyenne du Land au cours des dernières années, phénomène imputable aux frontaliers qui résident dans cette région. L’observation du lieu de résidence des frontaliers met en évidence l’importance de trois Kreise (cantons) proches de la frontière luxembourgeoise : 42,6 % des frontaliers rhénans-palatins vivent dans le Kreis de Trèves-Sarrebourg, plus d’un quart (27 %) dans le Kreis de Bitburg-Prüm et enfin, 23 % dans la ville autonome (Kreisfreie Stadt) de Trèves.

Dernière mise à jour