Flux frontaliers

Analyse des flux de travailleurs frontaliers dans la Grande Région

Les cartes présentées dans la suite sont issues d’une coopération entre le SIG-GR et l’Observatoire Interrégional du marché de l’emploi (OIE) de la Grande Région, qui a mis à disposition les données à la base de ces cartes.

L’objectif de l’analyse des flux de travailleurs frontaliers dans la Grande Région est de dresser un état des lieux des dynamiques transfrontalières du marché du travail grand-régional. En effet, l’analyse, outre l’identification des territoires d’origine et de destination des flux de travailleurs, met également en évidence les différences socioéconomiques entre les entités grand-régionales, les dynamiques économiques régionales, la mobilité de la main-d’œuvre ainsi que les impacts sur les réseaux de transport et l’environnement.

Le but est de répondre à des questions fondamentales telles que :

  • Quelles sont les régions qui accueillent les frontaliers dans la Grande Région et quelles sont les tendances?
  • D’où provient la main-d’œuvre transfrontalière?
  • Quelles sont les logiques qui expliquent la direction et l’envergure des flux?
  • Quelle est l’évolution du nombre de frontaliers au cours des dernières années?
  • Quelles sont les facteurs principaux de cette évolution?
  • Dans quels secteurs économiques travaillent les frontaliers?

Principaux constats qui découlent de l’analyse des flux de travailleurs frontaliers dans la Grande Région :

  • Le Luxembourg concentre la majorité des flux frontaliers au sein de la Grande Région avec près de 150.000 frontaliers en provenance des régions limitrophes
  • La Wallonie et la Sarre affichent les nombres de frontaliers entrants les plus importants après le Luxembourg
  • La majorité des frontaliers dans la Grande Région résident en France
  • une croissance des flux frontaliers vers le Luxembourg pendant la dernière décennie qui contraste avec la baisse du nombre de frontaliers français travaillant dans les Länder allemands
  • un travail frontalier davantage industriel en Allemagne, mais relativement plus qualifié au Luxembourg
  • des frontaliers de plus en plus qualifiés
  • une tertiarisation du travail frontalier dans la Grande Région

Dans les chapitres qui suivent, une analyse détaillée est réalisée pour les régions qui concentrent les principales dynamiques transfrontalières en matière de flux frontaliers au sein de la Grande Région :

  • Frontaliers vers le Luxembourg par lieu de résidence
  • Frontaliers dans les Länder allemands par lieu de travail
  • Flux de travailleurs frontaliers entre la Wallonie et la France
Dernière mise à jour