Evolution du nombre total des jeunes chômeurs 2010-2017

La carte est issue d’une coopération entre le SIG-GR et l’Observatoire interrégional du marché de l’emploi (OIE) de la Grande Région. Elle fait partie du rapport sur la situation du marché de l'emploi dans la Grande Région en 2017/2018 que l’OIE a réalisé pour le Sommet de la Grande Région.

 

Une évolution positive du chômage des jeunes entre 2010 et 2017 à un niveau géographique inférieur

Les données des différentes agences pour l’emploi des composantes régionales entre 2010 et 2017 confirment pour certaines composantes les évolutions du chômage des jeunes décrites précédemment. Pour les autres, les différences s’expliquent par des approches méthodologiques hétérogènes.  Ces données également disponibles à un niveau géographique inférieur ne peuvent toutefois être comparées que de manière limitée.

Entre 2010 et 2017, le chômage des jeunes a ainsi diminué de 18,4 % (soit près de 2 600 personnes) en Rhénanie-Palatinat. Cette évolution positive a notamment été portée par les districts de Westerwald, Rhein-Lahn et Mayen-Koblenz, où le chômage enregistre sur la période une baisse entre 34,5 % et 51,1 %. Principalement les villes de Ludwigshafen (+23,1 %) et Mayence (+12,6 %) ont connu une tendance inverse.

Une évolution positive a été observée partout en Sarre au niveau des districts au cours de la période de référence. Globalement, le chômage des jeunes a diminué de 23,8 % (-885 personnes) durant la période de référence dans cette région. Cette évolution est due en particulier aux districts de Sarrelouis (340 personnes, soit -54,3 %), de Saarpfalz (-170 personnes, soit -34,8 %) et de Sankt Wendel (107 personnes, soit -51,9 %).

Le chômage des jeunes a diminué dans toutes les petites unités territoriales analysées en Lorraine (zones d’emploi). Entre 2010 et 2017, la Lorraine a ainsi globalement enregistré un recul du nombre des jeunes chômeurs de -13,4 % (soit -4 400 personnes). Les plus fortes baisses ont été enregistrées dans les zones d’emploi de Commercy (-49 personnes soit -21,9 %), Forbach (-699 personnes, soit -18,9 %), Longwy (-224 personnes, soit -18,6 %) et Bar-le-Duc (-144 personnes, soit -16,9 %).

En Wallonie, le nombre des jeunes demandeurs d’emploi a baissé de 22,2 % ( 12 172 personnes) entre 2010 et 2017. Le chômage a baissé dans tous les arrondissements, notamment dans les arrondissements d’Arlon avec -33,1 % (-236 personnes) et en Philippeville avec -30,5 % (-369 personnes). Les baisses les plus importantes au niveau des nombres absolues ont été enregistrées à Charleroi avec –2 444 jeunes (-27,4 %) et à Liège avec -2 329 personnes (-20,3 %). La CG de Belgique enregistre pour sa part une baisse du chômage des jeunes de –16,9 %. Le canton nord d’Eupen affiche dans la période de référence –18,7 % et le canton sud de Saint-Vith une diminution de -12 %.

Une évolution positive également au Luxembourg : entre 2010 et 2017, le nombre de jeunes chômeurs a diminué de 15,7 % au total (soit 312 personnes).

Dernière mise à jour