Evolution du nombre total des jeunes chômeurs 2008-2015

Fortes différences dans l’évolution du chômage des jeunes entre 2008 et 2015 à un niveau géographique inférieur

Entre 2008 et 2015, le chômage des jeunes a diminué de 17,5 % (soit près de 2 450 personnes) en Rhénanie-Palatinat. Cette évolution a notamment été portée par les districts de Westerwald, Rhein-Lahn, Vulkaneifel et Kusel, où le chômage enregistre sur la période une baisse entre 33,2 % et 41,3 %. Principalement les villes de Worms (+15,3 %) et surtout Mainz (+ 23,7 %) ont connu une tendance inverse.

En Sarre également, des évolutions différentes s’observent au niveau des districts. Globalement, le chômage des jeunes a diminué de 4,9 % (- 169 personnes) dans cette région durant la période de référence. Cette évolution est due en particulier aux districts de Sarrelouis (  144 personnes, soit - 26,8 %), de Saarpfalz (- 74 personnes, soit - 17,5 %) et Sankt Wendel (  63 personnes, soit   34,4 %). Dans les districts de Merzig-Wadern et Neunkirchen le chômage des jeunes a augmenté respectivement de 12,1 % et 10 %. L’augmentation dans la communauté régionale de Sarrebruck a été plus mesurée (+ 1,5 %, soit 23 personnes).

En Wallonie, le nombre des jeunes demandeurs d’emploi a baissé de 9 % (  4 824 personnes) entre 2008 et 2015. Le chômage a baissé dans tous les arrondissements, excepté dans les arrondissements de Nivelles (+ 5,6 %) et Ath (+ 0,1 %). La CG de Belgique enregistre pour sa part une hausse du chômage des jeunes de + 6,7 %, hausse portée par l’évolution du canton sud de Saint-Vith (+ 25,0 %).

Un autre fait remarquable est à observer au Luxembourg : entre 2008 et 2015, le nombre de jeunes chômeurs a augmenté de manière supérieure à la moyenne, à savoir de 36,6 % au total (soit 536 personnes).

Contrairement aux composantes régionales allemandes et à la Wallonie, le chômage des jeunes a progressé dans deux tiers des unités territoriales analysées en Lorraine (zones d’emploi). Entre 2008 et 2015, la Lorraine a ainsi globalement enregistré une augmentation du nombre des jeunes chômeurs de 6,2 % (soit 1 778 personnes). Les plus fortes augmentations ont été enregistrées dans les zones d’emploi de Sarrebourg (+ 19 %), Metz (+ 12,9 %), Thionville (+ 12,4 %), Epinal (+ 11,4 %) et Remiremont (+ 11 %). A contrario, c’est à Sarreguemines que le chômage a baissé le plus fortement (- 12,8 %, soit 179 personnes).

 

Dernière mise à jour