Part dans la population totale 2019

La carte est issue d’une coopération entre le SIG-GR et l’Observatoire interrégional du marché de l’emploi (OIE). Elle fait partie du rapport sur la situation économique et sociale de la Grande Région 2019/2020 que l’OIE a produit pour le Comité économique et social de la Grande Région (CESGR).

En termes de travail et d’emploi, le groupe des personnes âgées de 20 à 64 ans est primordial. C’est à cet âge en effet que l’on se trouve normalement sur le marché de l‘emploi. Ce potentiel d’actifs est naturellement limité par le volume de la population en âge de travailler subissant les influences, tant quantitatives que structurelles, des variations démographiques, des mouvements migratoires, des modèles d’activité spécifiques selon le sexe et de l’approche éducative.

Dans de nombreuses régions à dominante rurale, la part du potentiel d’actifs est inférieure à la moyenne. C’est tout particulièrement le cas dans l’Eifel volcanique, le Kreis de Ahrweiler, dans les Vosges et la Meuse, ou encore au sud-ouest de la Wallonie et à Mouscron.

En revanche, du fait d’une offre d’emplois plus importante, beaucoup de personnes en âge de travailler vivent dans les espaces urbains et leurs environs. Des taux record sont ainsi atteints dans les villes de Mayence, Trèves et Landau in der Pfalz, ainsi qu’au Grand-Duché de Luxembourg. En Wallonie, l’arrondissement où la part de la population active est la plus élevée est Arlon ; en Lorraine, il s’agit de Sarreguemines

Dernière mise à jour