Agrégée par niveau territorial - 2007

Cette carte permet d’illustrer la configuration spatiale de la Grande Région en identifiant les espaces plus ruraux, qui généralement ont moins d’habitants au km2, et les espaces plus urbains, qui présentent en général des densités plus élevées.

Le résultat de la carte « Densité de population en 2007 agrégée par niveau territorial comparable » fait ressortir l’armature urbaine de la Grande Région.

Pour la Région wallonne, la coupure identifiée à travers la cartographie de la population en valeur absolue, réapparaît mais de façon plus claire. Cette même tendance se retrouve en Rhénanie-Palatinat, où les densités les plus fortes se concentrent le long de l’axe du Rhin. Au niveau de la Région Lorraine, la population se concentre pour l’essentiel le long du Sillon Lorrain et dans l’Eurodistrict SaarMoselle Est, à proximité de Sarrebruck. La Sarre se distingue tout particulièrement par des densités relativement élevées sur l’ensemble de la région. Au Luxembourg, il existe une distinction nette entre le Sud et le Nord du pays. Cette différence est le reflet de l’histoire du peuplement du pays, en partie liée à la distribution inégale des richesses minières. Dans la DG, la population est principalement concentrée dans le nord du territoire.

Au niveau de la Grande Région, on constate donc des densités relativement élevées dans la partie centrale et le long des frontières externes de la Grande Région, ce qui correspond notamment à sa constellation urbaine.

Cette carte de la densité de population ne permet cependant pas d’appréhender les dynamiques à l’oeuvre actuellement. Pour ce faire, il convient plutôt d’analyser l’évolution de la population.

Dernière mise à jour