Typologie des fonctions métropolitaines des pôles supérieurs de la Grande Région

La carte de la « typologie des fonctions métropolitaines des pôles supérieurs de la Grande Région » illustre les spécificités des différents pôles supérieurs et montre pourquoi certaines grandes villes se tournent clairement davantage vers l’extérieur de la Grande Région.

Elle met, en effet, en évidence le fait que les deux espaces de type métropolitain, à savoir le Nord de la Wallonie et l’axe rhénan, sont davantage orientés vers des métropoles et des ensembles métropolitains situés en dehors de la Grande Région. Parmi les villes de ces espaces à caractère métropolitain appartenant au territoire de la Grande Région, aucune ne possède le potentiel métropolitain, respectivement les fonctionnalités urbaines de très haut niveau nécessaires pour résister à la polarisation fonctionnelle des grandes métropoles voisines de manière à permettre un développement centripète grand-régional.

En revanche, conformément au constat de l’étude Metroborder, l’espace grand-régional possède, avec la Ville de Luxembourg, le seul centre affichant un potentiel métropolitain suffisant, malgré sa faible masse critique en termes démographique et universitaire pour créer, en réseau avec les alentours une région métropolitaine polycentrique et transfrontalière (RMPT).

Dernière mise à jour